︎

André sautel


69 logements collectifs avec des bureaux et des commerces boulevard André Sautel à La Rochelle en France




statut

pro-dce en cours

mission

pc+études+visa architectural

maître d'Ouvrage

sccv black pearl

maître d'Oeuvre

simon clémencin architecte

date

livraison 1er trimestre 2021

surface

3 086 m² Shab + 820 m² SU

budget

5,8 M €HT

prix m²

1 350 €/m² Shab (hors PK et hors VRD )

bilan environnemental

RT 2012 . NF Habitat

matériaux

béton lasuré noir
bardage bois douglas thermo-traité

Principes

béton structurel coulé en oeuvre, récupération des eaux de pluie


︎



Une faille en entrée de ville




Depuis le Nord, l’entrée dans la ville de La Rochelle se fait par le boulevard André Sautel. C’est à l’intersection de ce boulevard avec la rue du Moulin des Justices que se situe le projet. De l’autre côté de la parcelle se trouve un tissu pavillonnaire, créant une dichotomie de tissus urbains. Face à cette situation avec une très forte visibilité, il nous fallait trouver une manière d’assumer une certaine monumentalité. C’est par le vide que nous l’assumons et marquons l’entrée de ville. En effet, nous créons une faille offrant deux fronts bâtis qui marquent les deux directions de la ville, générant ainsi des «proues habitées» articulant les différents quartiers. Le vide devient ici le signal attendu. Les deux corps de bâtiments alors créés par ce vide s’articulent le long du boulevard et le long de la rue du Moulin des Justices. Côté tissu pavillonnaire, ils se crénellent pour se rapprocher de l’échelle du quartier. Le RDC est lui «total», reliant les deux corps de bâtiment et offrant une grande terrasse urbaine. Occupé par les commerces et les bureaux, il est entièrement vitré, retrouvant porosité et animation. Un passage entre la rue des Altéas et le boulevard André Sautel renforce le lien entre les différents tissus urbains. Les étages supérieurs accueillent les logements qui bénéficient tous de prolongements extérieurs généreux. Côté tissu pavillonnaire, des balcons, plus au calme et baigné de soleil. Côté boulevard, des loggias pour se protéger de ses nuisances. Les façades renforcent aussi cette dichotomie du tissu environnant. Ainsi, celles côté boulevard sont composées d’un système d’arcades en béton lasuré noir, non sans rappeler les arcades du quartier historique de la Rochelle. Cette teinte noire participe du signal fort voulu. Côté Altéas, les façades en bardage bois vertical à claire-voie répondent au tissu pavillonnaire, plus intime et chaleureux.


︎ ︎ ︎